Académie Shito-Ryu Shitokaï Marseille

Fil de navigation

 

Kanryô Higaonna est né à Naha en 1852 dans une famille travaillant dans le commerce et le transport du bois de chauffage.
Il aurait été initié au karaté par un habitant de Kumé appelé le Vieux Maître de Dôrû.

A 17 ans, il commençe à étudier l'art du combat sous la direction de Seshô Arakaki (1840-1920), un chinois de Kumé, client de son père.
Celui-ci devant retourner à Pékin, il le recommande à un de ses collègues de Kumé: D. Kugusuku.

En 1872, K. Higaonna part pour la Chine avec de quoi y vivre un an. Il y restera 15 ans pendant lesquels il suit l'enseignement de l'école Liu-qia-quan, l'une des 5 grandes écoles du Shaolin-quan du sud de la Chine.
Au début, l'entraînement ne consiste seulement qu'en des déplacements de pieds et des exercices de respiration, durant 4 à 5 heures par jour. Il réussit à supporter ces entraînements monotones et au bout de quelques temps, il commence à apprendre différents katas: Sanchin, Sêenchin, Shisôchin.

L'entraînement est si dur, qu'il lui arrive de ne plus pouvoir se relever à la fin. Au bout d'une dizaine d'années, il reçoit la qualification de maître de cette école.


Il rentre à Okinawa en 1887 et gagne sa vie comme négociant. En 1890, il ouvre un dojô à Naha. Au début, ses élèves sont peu nombreux. C'est après 1900 que son école commence à attirer l'attention. L'un de ses élèves les plus brillants sera Chôjun Miyagi qui introduira Kenwa Mabuni dans le dojô de K. Higaonna.