Académie Shito-Ryu Shitokaï Marseille

Fil de navigation

Le karatéka doit adopter un comportement juste, honorable et loyal vis-à-vis de son adversaire comme de lui-même. La voie martiale doit permettre de vaincre les peurs, les angoisses et les préjugés, de s'ouvrir aux autres. L'adversaire n'est pas face au pratiquant mais en lui.

Dans la tradition du Budo 9 vertus doivent guider le karatéka :

* Meiyo : L'honneur. Suivre un code moral et avoir un idéal de manière à se comporter dignement et respectablement.
* Chujitsu : La fidélité. Devoir et nécessité incontournables de tenir ses promesses et de remplir ses engagements.
* Makoto : La sincérité. Qualité de celui qui ne déguise ni ses sentiments ni ses pensées, qui sait être authentique.
* Yûki : Le courage. Force d'âme qui fait braver le danger et la souffrance. La bravoure, l'ardeur et la volonté sont les supports de ce courage.
* Shinsetsu : La bonté. C'est une des marques du courage. Elle dénote une haute humanité et nous pousse à être respectueux de la vie.
* Kyoken : L'humilité. Savoir être modeste, exempt d'orgueil et de vanité.
* Tadashi : La droiture. Suivre la ligne du devoir et ne jamais s'en écarter. Elle nous permet de prendre sans aucune faiblesse une décision juste et raisonnable
* Sonchoo : Le respect. Savoir traiter les personnes et les choses avec déférence. C'est le premier devoir d'un budoka.
* Seigyo : Le contrôle de soi. Qualité essentielle elle conditionne l'efficacité. Le code d'honneur et la morale traditionnelle enseignée par le Karaté do sont basés sur l'acquisition de cette maîtrise.